Accueil » Actualités » Poker, Aviation club de France (ACF) et blanchiment d’argent ?

Poker, Aviation club de France (ACF) et blanchiment d’argent ?

Poker, Aviation club de France (ACF) et blanchiment d’argent ?

Fondé en 1907 et devenu le plus important cercle de jeux d’argent de Paris, l’Aviation Club de France (ACF) faisait l’objet d’une enquête depuis de très longs mois et ces dernières heures, tout s’est accéléré.

En effet, les policiers de la Direction Générale de la Police Judiciaire sont intervenus il y a quelques heures seulement à l’Aviation Club de France pour procéder à une dizaine d’arrestations.

Le cercle de poker parisien est accusé, entre autres, de blanchiment d’argent et de travail dissimulé… Beaucoup le pensaient intouchable mais à son tour, voilà qu’il vacille. Ce « il » c’est l’Aviation Club de France, le plus mythique des cercles de jeux d’argent de Paris.

Marcel Francisi et Charles Pellegrini suspectés de blanchiment et de travail au noir

Alors que sept des dix cercles de jeux parisiens avaient été contraints de fermer leurs portes pour des raisons administratives et / ou judiciaires depuis 2008, personne ne pensait que l’Aviation Club de France pourrait à son tour être menacé.

Pourtant, visé depuis de longs mois par une enquête de la Police Judiciaire, le cercle de jeux a vu, pas plus tard que dans la nuit de lundi à mardi, s’opérer une descente des policiers du Service Central des Courses et des Jeux.

Cette descente avait vocation à procéder à des perquisitions au sein de l’Aviation Club de France mais aussi à des interpellations puisque 10 personnes ont été arrêtées pour être interrogées au siège de la DCPJ à Nanterre.

Situé sur les Champs Elysées, le cercle de jeux emploie plus de 200 salariés, compte plus de 6000 membres qui aiment se retrouver pour participer entre autres à de gigantesques tournois de poker et a un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros.

Autant dire que beaucoup d’argent est brassé quotidiennement à l’Aviation Club de France. C’est d’ailleurs parce que les cercles de jeux parisiens voient beaucoup d’argent passer dans leurs caisses et que la législation qui les encadre est très souple que plusieurs d’entre eux avaient succombé à des pratiques illégales souvent sous la pression d’individus issus des mafias ou du grand banditisme.

Et il semblerait qu’il en soit de même pour l’Aviation Club de France puisque ce cercle de poker est suspecté d’avoir contribué à blanchir de l’argent mais également d’avoir fait travailler des salariés « au noir ». A noter que dernièrement, le Cercle de jeux Club Anglais a été fermé également

Actuellement dirigé par Marcel Francisi aussi connu sous le surnom de « Le Petit Marcel », le cercle de poker ACF est donc entre les mains d’un homme politique corse dont les réseaux de connaissances convergent souvent vers le grand banditisme corse.

Neveu d’un homme connu pour son implication dans de nombreuses guerres de gang dans le Sud de la France et en Corse, Marcel Francisi en est le digne héritier puisque, outre ses connaissances peu recommandables, il cumule de nombreux rôles : Président de l’Aviation Club de France, Vice-Président du Conseil Général de Corse, Vice-Président d’Air Corsica ou encore Président de l’Association des amis de Nicolas Sarkozy.

Soupçonné de blanchir de l’argent à travers l’ACF et d’être l’un des décideurs quant à l’emploi de travailleurs au noir, l’homme a été entendu mardi par la Direction Centrale de la Police Judiciaire. Mais parmi les têtes pensantes de l’Aviation Club de France, Francisi n’est pas seul à avoir été interpelé puisque le Président du Comité Directeur de l’ACF, Charles Pellegrini, l’a aussi été.

Ancien policier de l’antigang, ce Corse a décidé de rejoindre Marcel Francisi par amitié, faisant partie comme beaucoup du très long carnet d’adresses du « petit Marcel ».

Des salariés et ex-salariés de l’Aviation Club de France ont également été interpelés afin d’expliquer le fonctionnement interne du cercle de jeux. Gageons d’ailleurs que ces interpellations vont donner quelques réponses aux enquêteurs de la PJ à propos de tout ce qui se tramait au sein de l’Aviation Club de France.

Et on peut malheureusement imaginer que, comme beaucoup de ses anciens concurrents des nuits parisiennes, l’ACF va pâtir des liens étroits qui semblent l’unir au grand banditisme corse.

Au final, cette autre affaire prouve que le blanchiment d’argent, argument tant arboré par l’Etat français pour bloquer les sites de jeux en ligne, se pratique à deux pas de chez lui… Il y a de quoi sourire ! Comment faire confiance à certains politiques dont la politique est principalement le copinage ?

1 commentaire

  1. Ces milieux où se brassent de fortes sommes d’argent sont généralement des lieux où se pratiquent des activités pas toujours recommandables.

    Ce n’est donc pas surprenant ce genre d’affaire de blanchiment d’argent car, il est très facile de mener ce genre d’activité illégale qu’est le blanchiment d’argent en ces lieux.

    Il appartient aux autorités d’être très vigilent à ce niveau car les responsables de ces cercles privés ne sont pas toujours des personnes exempts de soupçons.

    Avec l’argent qu’ils possèdent, ces responsables se croient quelques fois tout permis et mettent en place des réseaux d’affaires douteuses souvent tellement bien organisés qu’ils opèrent en toute tranquillité durant de longues périodes avant qu’on ne les démasque…

    A priori, c’est terminé pour les cercles de jeux, place au clubs de jeux selon cette actualité publiée sur votre site, et ce n’est pas plus mal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !