Accueil » Actualités » Procès du braquage du Casino de Ribeauvillé

Procès du braquage du Casino de Ribeauvillé

Procès du braquage du Casino de Ribeauvillé

En Mai 2011, deux individus parvenaient à braquer le casino de Ribeauvillé, en Alsace, et dérobaient près de 200 000 €. Pouvant être considéré comme l’un des plus gros casses de l’ère moderne, il a fait ces derniers jours l’actualité étant donné que l’un des auteurs présumés de ce braquage et quatre complices étaient devant la Cour d’Assises de Colmar.

Retour donc sur ce braquage spectaculaire mais également sur les sanctions dont ont écopé cette semaine les différents acteurs de ce dossier judiciaire.

Braquage du casino, une affaire de famille qui se termine mal pour seulement 200 000 €

Les casinos sont, comme les banques, souvent des cibles privilégiées pour les malfaiteurs. Aussi, entre le début de l’année 2010 et Mai 2011, ce ne sont pas moins d’une dizaine de braquages de casinos qui auront lieu en France. (Voir la liste ?).

Souvent réalisés par des groupes bien organisés et bardés d’armes, ces braquages avaient incité les casinos à faire preuve d’une vigilance accrue. Pourtant, le 15 Mai 2011, le Casino de Ribeauvillé, commune située sur la célèbre route des Vins d’Alsace, va être attaqué et cette fois, ce n’est pas un groupe de voyous qui aura planifié le braquage mais bien deux individus.

En un peu moins d’une heure, les deux complices réaliseront un véritable casse en volant près de 200 000 €. Il faut dire que les deux hommes avaient bien prévu leur coup en étudiant les différents lieux où de l’argent pouvait être accessible puisque les caisses des machines à sous, le coffre-fort et même la caisse accueillant les pourboires de la soirée ont été vidés. Les caméras de surveillance permettront d’ailleurs aux enquêteurs de reconstituer l’ensemble du braquage, l’occasion de découvrir combien les deux braqueurs avaient bien organisé leur vol.

Tout d’abord, ils ont choisi de commettre leur braquage un dimanche matin, soit quelques heures seulement après une soirée de samedi qui est en général la meilleure d’un point de vue recettes pour la majorité des casinotiers.

Arrivés à 5h00 du matin, les deux Alsaciens ont attendu sur un parking voisin du casino qu’une employée vienne prendre son poste. Dès la sortie de son véhicule, ils ont alors menacé la femme en pointant un pistolet sur elle. Après lui avoir dérobé clé de voiture et badge électronique permettant de s’introduire dans le casino, ils lui ont demandé de les mener là où se trouvait l’argent avant de la ligoter.

D’autres employés présents sur les lieux ou arrivés ultérieurement auront droit au même traitement. Tous seront alors casqués afin de ne pas pouvoir entendre les discussions des deux braqueurs, seul un cadre du casino restera avec les malfaiteurs pour dévoiler le fonctionnement du cryptage du coffre-fort.

Bien informés semble-t-il, ils videront également les caisses des machines à sous en débutant par celles qui avaient étonnamment reçu le plus d’argent lors de la soirée de la veille. Au final, c’est avec près de 200 000 € de butin qu’ils quitteront Ribeauvillé au volant de la voiture de l’employée surprise sur le parking un peu moins d’une heure plus tôt.

Après avoir pris leurs distances avec la commune alsacienne où ils ont effectué leur braquage, ils brulèrent la voiture qui leur avait servi pour fuir avant de s’évaporer dans la nature. Jamais les deux braqueurs ne seront repris et le butin retrouvé.

Toutefois, si les braqueurs ont été propres durant tout leur casse en ne laissant pas leur ADN sur les lieux, l’enquête policière parviendra à remonter jusqu’à eux grâce au fourgon qui les avait conduit au casino. Identifiable en raison de l’absence d’enjoliveurs sur trois des quatre roues, le fourgon a permis de remonter jusqu’à son propriétaire qui a admis avoir loué son véhicule à un ami le 14 Mai 2011.

L’analyse du portable de ce dernier permettra de retrouver ceux qui ont aidé à ce braquage car, outre son complice, quatre membres de leurs familles respectives sont à priori impliquées dans ce casse.

Mercredi dernier, la Cour d’Assises de Colmar a rendu son verdict dans cette affaire et les deux braqueurs, Adel Meddeb et Yaunesse Regragui, ont écopé de 15 et 10 ans de prison ferme. Le premier, en fuite et réfugié en Algérie, ne devrait néanmoins pas débuter sa peine carcérale tout de suite.

L’une des sœurs de Yaunesse Regragui a pour sa part écopé de 5 ans de prison dont 2 ferme, l’enquête ayant révélé qu’elle avait donné de nombreuses informations à son frère quant à la sécurité du Casino de Ribeauvillé où elle était employée.

Une autre sœur du braqueur a été sanctionnée de 2 ans de prison avec sursis pour recel. Enfin, un frère d’Adil Meddeb a écopé de 2 ans de prison ferme pour avoir caché une partie du butin.

6 commentaires

  1. L’argent a toujours été objet de convoitise et en avoir par tous les moyens, au risque même de sa vie est la chose que certaines personnes n’hésitent pas à faire.

    Ici, c’est un vol en famille organisé par ces jeunes qui croyaient avoir bien ficelé leur coup qui s’est opéré.

    Malheureusement pour eux, les enquêtes sont remontées à eux et ils ont été arrêtés, jugés puis “jetés” en prison.

    Ces établissements qui brassent de l’argent frais tels que les casinos et les banques sont les cibles préférées de ces malfrats qui généralement, bénéficient de la complicité de quelqu’un qui connait bien les lieux et les guide, comme ce fut le cas dans cette affaire où l’une des soeurs des voleurs qui travaillait dans le casino.

    Elle leur a donné les informations sur le système de sécurité du casino, ce qui leur a permis de commettre leur forfait. Comme quoi, ne te vole que qui te connait…

  2. Le vol est la pire des choses qu’il faut se garder de faire.

    Mais ce n’est pas la compréhension de certaines personnes qui n’hésitent pas à le faire pour assurer leur quotidien ou même espèrent s’enrichir.

    Les jeunes gens qui ont monté ce coup ont pu bénéficier de la complicité d’une employée du casino qui se trouve être leur soeur…

    Ce vol ne pouvait s’opérer sans la complicité de cette employée du casino qui a donné toutes les indications exploitées par les deux quidams qui ont réussi à s’enfuir avec la somme de 200 000 euros.

    Les soins pris par eux pour ne pas laisser leur ADN afin d’échapper à la justice n’ont pas suffit car ils ont été rattrapés par les enquêtes.

    La prison est désormais leur logis en dehors de l’un d’entre eux qui a pu se réfugier en Algérie.

  3. 15 ans et 10 ans pour seulement 200 000 €, cela valait vraiment t’il le coup ?

    Bien qu’ayant préparé rigoureusement leur méfait en ne laissant aucune trace d’ADN, la justice a pu remonter jusqu’à eux. Dans ces histoires de braquage, il y a toujours un ou une complice, en l’occurrence ici une soeur des braqueurs.

    Mais grâce à la vidéo surveillance et aux téléphones portables, les enquêteurs ont pu trouver les coupables.

    L’argent facile est une grande convoitise mais il peut aussi détruire toute une vie.

    La morale de cette histoire, le crime ne paie pas !

  4. Avec les moyens dont disposent la police de nos jours, est-ce vraiment raisonnable de braquer un casino ?

    Outre les systèmes de sécurité et l’informatique, il existe énormément de moyens pour retrouver les malfaiteurs.

    Et puis, plus il y a de personnes impliquées, plus il y a de chances de se faire attraper à mon avis… Et les risques sont bien sûr conséquents.

    15 ans de prison pour 200 000 euros, de quoi s’acheter juste une maison. Personnellement, je n’aurai pas pris un tel risque pour si peu !

    N’est pas Georges Clooney qui veut !

  5. L’argent facile a toujours été une grande convoitise pour les voleurs.

    Prendre 15 ans et 10 ans de prison pour 200 000 € ne vaut pas la peine de braquer un casino !

    Les casinos possèdent des systèmes de sécurité tellement performants maintenant…

    Les braqueurs ne pouvaient pas faire leur braquage sans la complicité d’une employée du casino, en l’occurrence la soeur d’un braqueur.

    Du coup, la police, avec des recherches pointues sur les employées, ne pouvait que retrouver les malfrats. Et bam… bon pour 15 ans. Pffff….

  6. Je connais bien Ribeauvillé, je ne suis pas très loin et tous les ans, la ville organise la fête des ménétriers que je vous recommande d’ailleurs.

    Enfin, ce n’est pas le sujet, ne nous égarons pas !

    Sacrément ficelé ce braquage, enfin pas tant que ça puisqu’ils se sont fait prendre 🙁

    Il faut quand même avouer que ce petit monde s’était bien organisé. Malheureusement pour eux, la police a bien mené ses investigations. Et la justice a tranché. Lourde peine mais justifiée.

    Je ne comprends toujours pas comment de telles choses puissent arriver. Les casinos devraient mieux s’organiser quand même, et avoir une meilleure sécurité.

    Dans des établissements où l’argent coule à flots, c’est peine croyable de voir le nombre de braquages de casinos qu’il y a par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !