Accueil » Actualités » Aviation Club de France: 213 employés au chômage technique

Aviation Club de France: 213 employés au chômage technique

Aviation Club de France: 213 employés au chômage technique

Depuis le 16 Septembre et la perquisition des locaux de l’Aviation Club de France par les policiers du service des courses et jeux, le plus célèbre cercle de jeux français est fermé et les 213 employés de l’ACF sont donc au chômage technique.

Pourtant, la justice a bien d’ores et déjà levé la fermeture administrative du cercle de jeux mais il semblerait que certains n’aient pas envie de voir l’Aviation Club de France reprendre son activité rapidement. Une rumeur qui irrite au plus haut point les salariés qui n’ont qu’une hâte : reprendre le travail.
 
Pour rappel, le 16 Septembre dernier, au beau milieu de la nuit, les policiers du service de courses et jeux déboulaient sur les Champs Elysées pour effectuer une perquisition au sein de l’Aviation Club de France, l’un des plus importants cercles de jeux en France.
 
Cette descente policière s’inscrivait alors dans le cadre d’une information judiciaire visant à confirmer ou infirmer les soupçons de travail dissimulé, de blanchiment d’argent et d’abus de confiance qui pesaient sur le cercle de jeux parisien.

Aviation Club de France : les 213 salariés se posent des questions…

Si depuis cette perquisition, le boss de l’ACF, le Corse Marcel Francisci, a été mis en examen, les salariés ne savent eux plus trop de quoi leur avenir est fait.

En effet, ils sont 213 salariés parmi lesquels des barmen, des serveurs, des caissiers, des croupiers, des techniciens, à être aujourd’hui au chômage technique et à attendre avec impatience la réouverture de l’Aviation Club de France.

Jeudi 9 Octobre, ils étaient d’ailleurs une petite centaine à s’être réunis au 104 Avenue des Champs Elysées afin de faire connaître leur mécontentement.
 
Et, contrairement à ce l’on aurait pu croire, ils n’en veulent point à leurs employeurs mais plutôt à l’Etat qu’ils accusent d’être bien silencieux dans cette affaire… et donc de laisser « tuer 213 emplois ».
 
Il faut dire que les employés de l’Aviation Club de France avaient dû mal à comprendre pourquoi le cercle de jeux ne pouvait pas ré-ouvrir alors même que la levée de la fermeture administrative avait déjà été prononcée par la justice.
 
Seulement, probablement pour gagner du temps et maintenir le cercle de jeux sans activité, les cahiers de cagnotte, pièces administratives indispensables à l’activité de tout établissements de jeux n’avaient pas été rendus à l’ACF et ce, même plus de 3 semaines après la perquisition.

Aviation Club de France, 50 salariés font l’impasse sur leur salaire

Le mouvement des 213 salariés aura d’ailleurs fait bouger les choses puisque le soir même, le Conseil d’Etat validait la réouverture du bar et du restaurant de l’Aviation Club de France, une première étape.

Le lendemain (ndlr : 10 Octobre), la magistrate en charge de l’instruction ordonnait que les cahiers de cagnotte, les carnets à souche, mais aussi le registre des produits bruts des jeux soient rendus au cercle de jeux.
 
Sans ces documents, il était effectivement impossible au cercle de jeux de demander à récupérer son agrément pour proposer des jeux de table à ses clients.
 
Aussi, l’Aviation Club de France sera le 16 Octobre devant le juge pour obtenir son agrément si bien qu’à cette date, le chômage technique des 213 employés pourrait enfin prendre fin.
 
Une cinquantaine d’employés a d’ailleurs renoncé à être payé en Septembre afin que le cercle de poker dispose de fonds propres suffisants en cas de réouverture dès la semaine prochaine.

Aviation Club de France, une fermeture organisée ?

La réouverture est de toute manière devenue vitale pour les employés comme pour l’ACF qui, en cas de fermeture trop longue, pourrait être contraint à la liquidation judiciaire et donc aux licenciements de nombreux collaborateurs.

Au sein des salariés, même si l’on veut croire en une réouverture rapide des tables de jeux de l’Aviation Club de France, on redoute que cette affaire ne soit avant tout politique.

En effet, la découverte d’un document oublié par les forces de police lors de la perquisition du cercle de jeux semble indiquer que la fermeture administrative du plus célèbre cercle de jeux en France était prévue avant même les résultats de l’enquête.
 
Selon certains, les manœuvres à l’encontre des cercles de jeux parisiens qui se sont multipliés ces derniers mois pourraient avoir vocation à les éliminer un à un afin que la ville de Paris se dote d’un casino (voir cet article concernant un éventuel casino à Paris) qui pourrait lui apporter bien plus de recettes que ne le font les cercles de jeux.
 
A moins bien sûr que de telles manœuvres ne favorisent plutôt le développement des salles de jeux clandestines
 
Une chose est sûre, nombreux sont les amateurs de poker à espérer, comme ses employés, que l’Aviation Club de France rouvrira ses portes dans les prochains jours. Mais ce n’est pas si évident selon nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !