Accueil » Actualités » Un casino à Paris ? Le gouvernement étudie cette possibilité

Un casino à Paris ? Le gouvernement étudie cette possibilité

Un casino à Paris ? Le gouvernement étudie cette possibilité

Alors que la majorité des cercles de jeux parisiens a été contrainte de fermer ses portes pour des raisons judiciaires au cours des dernières années (voir le cas de l’ACF), le temps est venu de dessiner le nouveau paysage des jeux dans la capitale.

Une étude est en cours de réalisation sous la direction de M. Jean Pierre Duport, ancien Préfet de Paris, mais les conclusions semblent d’ores et déjà connues puisque deux options seront proposées : la rénovation du cadre juridique entourant les cercles de jeu ou l’autorisation d’un casino à Paris.

La seconde semble tenir la corde… Abordons toutefois cette information avec prudence car en 2008-2009, il était question aussi d’un casino en plein Paris.

Modification de la loi actuelle pour l’implantation d’un casino à Paris ?

Depuis 2007, Paris a vu son offre de jeux légale fondre comme neige au soleil. Il faut souligner que la loi actuelle interdit les casinos dans un rayon de 100 kilomètres autour de la capitale (exception faite du casino d’Enghien-les-Bains puisque la commune est l’unique station thermale d’Ile de France) et que seuls les cercles de jeux peuvent donc proposer légalement des jeux d’argent.

Or, au cours des huit dernières années, 13 des 14 cercles de jeux parisiens ont été contraints de fermer leurs portes en raison d’escroqueries diverses. A ce jour, seul le cercle Clichy-Montmartre est donc ouvert dans la capitale. Même le Cercle de jeux Club Anglais vient de fermer en 2017 suite à des affaires louches de blanchiment d’argent.

Face à ce constat, le Ministère de l’Intérieur réfléchit aux solutions pour redessiner le paysage des jeux d’argent dans la capitale. Une étude est d’ailleurs en cours pour trouver ces solutions. Conduite par l’ancien Préfet de Paris, Jean-Pierre Duport, elle doit conduire à des préconisations claires pour doter Paris d’une véritable offre légale de jeux d’argent.

Deux options sont envisageables en réalité : soit le gouvernement modifie le cadre juridique propre aux cercles de jeux, soit il revient sur la loi d’implantation des casinos à Paris.

S’il opte pour la première option, cela signifie que les cercles de jeux, aujourd’hui régis sous forme d’association loi 1901, deviendront des sociétés à part entière. Seul problème, à ce jour, il n’en reste qu’un et beaucoup de professionnels du secteur, les casinotiers de France notamment, ne seraient pas favorables à voir renaître des établissements fermés.

Aussi, c’est vers la seconde option que devrait s’orienter l’Etat. En effet, modifier la loi d’implantation des casinos à Paris serait relativement simple. Si, en 1907, la loi prévoyait que les casinos pouvaient s’installer seulement dans les stations thermales et balnéaires, elle avait été complétée en 1919 afin d’interdire les casinos à Paris et dans un rayon de 100 kilomètres, exception faite du casino d’Enghien-les-Bains.

Il suffirait donc simplement de modifier ces textes pour autoriser l’installation d’un casino à Paris. A en croire les professionnels du secteur, cela n’a pas de quoi faire peur à l’Etat qui a eu projet bien plus dur à conduire dans ce domaine avec la mise en place d’un encadrement juridique pour les jeux en ligne en 2010.

Si la solution juridique sera simple à mettre en œuvre, il pourrait tout de même y avoir des opposants au projet d’un casino à Paris. Certains pourraient en effet invoquer les risques de troubles à l’ordre public qui pourraient accompagner l’implantation d’un casino dans la capitale.

Il n’empêche que la Ville de Paris, comme l’Etat Français, aurait tout à gagner à accepter l’implantation d’un casino à Paris. En effet, alors qu’un cercle de jeux ne profite pas à la commune où il est installé, un casino doit reverser une part importante de son produit brut des jeux à la commune qui l’accueille mais aussi à l’Etat (voir la fiscalité des casinos français).

Dans le cas de la capitale, on estime que 30 millions d’euros pourraient être à partager chaque année entre les caisses de la commune de Paris et celles de l’Etat. Non négligeable donc…

Et les spécialistes ne limitent pas les intérêts de la ville de Paris à cet apport financier puisque tous sont d’accord pour affirmer qu’un casino aurait d’importantes retombées en matière de tourisme et d’image.

Voilà donc une raison supplémentaire qui devrait inciter le gouvernement à autoriser l’installation d’un casino à Paris, une préconisation déjà faite, pour la petite histoire, en 2014 dans un rapport confidentiel de l’Inspection Générale de l’Administration.

4 commentaires

  1. Qu’il n’y ait pas de casino dans Paris même m’a toujours intrigué mais en même temps, je ne connaissais pas cette loi qui interdit tout casino dans un rayon de 100 km autour de la capitale. Maintenant, tout est clair.

    N’empêche, en terme de tourisme, d’image et de retombée fiscale pour la ville, ce serait “jackpot” à tous les étages… Mais quid de la concurrence avec le casino d’Enghien ?

    J’imagine que ce dernier ne souhaite pas voir la concurrence siphonner tous ses clients franciliens. Son gâteau est colossal (c’est l’un des casinos vraiment rentables en France, avec une croissance régulière), et j’imagine qu’il n’est pas prêt à le partager.

    Quant aux cercles de jeux, effectivement, il serait absurde de les voir renaître de leurs cendres… Maintenant, on vit quand même une période de conservatisme assez accrue et je ne sais pas si les gens seraient prêts à voir les jeux d’argent avoir pignon sur rue dans la capitale. A suivre !

  2. L’existence ou non d’un casino à Paris ne tient qu’à un texte de loi.

    Selon la loi régissant les casinos dans l’hexagone, seules les stations balnéaires et thermales peuvent accueillir un casino, et aucun casino ne saurait être implanté dans un rayon de 100 km autour de Paris.

    Cette loi qui régi les casinos, on peut le dire, est devenue obsolète car les mentalités ont évolué et la ville de Paris qui abritait 14 cercles de jeux n’en compte plus qu’un seul à cause des pratiques mafieuses qui s’y déroulaient.

    Le vide en matière de casino à Paris reste donc à combler et le législateur doit au plus vite revoir les lois en la matière et les adapter au contexte actuel.

    Les casinos, contrairement aux cercles de jeux, rapportent beaucoup d’argent à l’état et à la commune. Voir donc un casino ouvrir ses portes à Paris ne sera que bénéfique pour l’état et la commune.

  3. La ville de Paris n’abrite pas de casino. Le fait pourrait paraître étonnant, mais c’est ce qui est la réalité car en France, la loi dit que les casinos ne peuvent être implantés que dans les stations balnéaires et thermales et en plus, pour éloigner la pègre, une loi interdit l’existence de casinos dans un rayon de 100 km autour de la ville de Paris.

    Ces lois pourraient être revues en vue de donner à la ville de Paris son casino qui viendra donner un attrait touristique de plus à cette ville déjà célèbre pour ses sites touristiques.

    Les cercles de jeux ( désormais ce sont des clubs ) qui faisaient office de casinos se sont tous ou presque mal illustrés par leurs pratiques mafieuses et donc, ont été fermés par les autorités.

    Un grand vide est laissé car la ville de Paris ne dispose plus d’établissement de jeux digne de ce nom.

    Les autorités doivent donc, à mon avis, se pencher sur la question et créer les conditions en prenant les lois qu’il faut pour que la ville de Paris ait son casino.

  4. Les lois restent les lois et sont à respecter malgré leur rigueur. L’existence de casino dans la ville de paris et sur une distance de 100 km autour de la ville a été interdite à une époque où les autorités craignaient le développement du banditisme dans la ville de paris.

    Cette loi est restée en vigueur jusqu’aujourd’hui où le contexte n’est plus le même.

    On le sait, les casinos à travers la fiscalité font rentrer de l’argent dans les caisses des communes et donc, la ville de Paris qui draine pas mal de touristes gagnerait à faire entrer de l’argent dans ses caisses si la loi régissant les casinos en France était revue et autorisait Paris à avoir son propre casino.

    Le vide laissé par les cercles de jeux qui ont été fermés pour les mauvaises pratiques qui s’y déroulaient reste à combler, car sur la place parisienne, il existe de nombreux joueurs désireux de passer du bon temps dans un casino.

    Il faut donc que les autorités révisent cette loi qui ne cadre plus avec la réalité afin que la ville de Paris ait enfin son casino à mon avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !