Accueil » Actualités » PokerStars revient sur le marché du poker aux Etats-Unis

PokerStars revient sur le marché du poker aux Etats-Unis

PokerStars revient sur le marché du poker aux Etats-Unis

Quatre ans après que PokerStars mais aussi Full Tilt Poker aient disparu du marché américain suite au Black Friday, ces deux salles de poker sont sur le point d’effectuer leur grand come-back.

En effet, le 30 septembre dernier, la New Jersey Division of Gaming Enforcement (DGE) a accepté de délivrer un agrément à Amaya pour que les deux opérateurs puissent de nouveau proposer leur offre de poker en ligne dans l’Etat du New Jersey.

Bien évidemment, il ne devrait s’agir là que d’un premier pas puisque PokerStars et Full Tilt Poker espèrent rapidement être également disponibles dans d’autres Etats américains.

Le 15 avril 2011 a, à jamais, changé l’univers du poker en ligne aux Etats-Unis. Entre autres, le Black Friday avait entraîné la disparition du marché américain du leader mondial du secteur, PokerStars, son propriétaire Isai Scheinberg étant accusé de fraude bancaire, d’organisation illégale de jeux d’argent et de blanchiment d’argent.

Depuis, la plus célèbre des rooms de poker essayait de revenir sur le marché US mais en vain. En effet, alors qu’elle n’avait pu demander un agrément au Nevada quand l’Etat a ouvert son marché du poker en ligne, une clause interdisant les « bad actors » d’y opérer pendant cinq ans ayant été votée, PokerStars espérait obtenir l’agrément du New Jersey à la fin de l’année 2013.

Seulement, la demande d’agrément de Rational Group, alors société mère de l’opérateur, avait été suspendue pour 2 ans, le régulateur du New Jersey estimant qu’Isai Scheinberg était encore trop présent sur le plan décisionnaire et ce malgré sa démission plus d’un an plus tôt.

PokerStars est enfin agréé dans le New Jersey (Etats-Unis) – La concurrence s’annonce sévère

Il aura donc fallu attendre le rachat de PokerStars par l’Amaya Gaming Group durant l’été 2014 pour que l’opérateur soit de nouveau « susceptible » de recevoir le précieux agrément pour retrouver le marché américain.

Mais là encore, rien ne fut simple, le retour de la marque au pique rouge semblant « gêner » quelques personnes et en particulier Sheldon Adelson, grand patron de Las Vegas Sands Corp et fervent opposant aux jeux d’argent et poker en ligne.

Par le biais de Chris Christie, gouverneur du New Jersey, le magnat des casinos a tout fait pour empêcher le retour de PokerStars. Ce dernier aura toutefois bien lieu puisque le 30 septembre 2015, Amaya Gaming Group a annoncé avoir reçu l’agrément de la New Jersey Division of Gaming Enforcement.

Après que cette dernière ait réalisé plus de 70 entretiens, elle a donc attribué sa confiance à David Baazov, le PDG du groupe Amaya, qui va donc pouvoir réintégrer PokerStars mais aussi Full Tilt Poker aux Etats-Unis.

Le nouveau patron des rooms a d’ailleurs salué la décision de la DGE : « Je veux remercier la New Jersey Division of Gaming (DGE) pour leur étude minutieuse et impartiale de notre activité. Nous allons faire en sorte de développer la popularité de nos marques, d’innover en matière de technologies, de marketing, du jeu et de la sécurité pour contribuer à la croissance du marché des jeux en ligne du New Jersey. Nous prévoyons de fournir les détails supplémentaires de notre plan de lancement dans un proche avenir. »

Pour l’heure justement, impossible de savoir quand Amaya lancera son activité online dans le Garden State même si on peut imaginer que PokerStars et Full Tilt Poker ouvriront bien vite. Toutefois, le groupe veut sans doute prendre un minimum de temps pour opter pour la bonne stratégie car il pourrait aussi lorgner vers les jeux de casino en ligne, ceux-ci étant autorisés dans cet Etat de l’Est des Etats-Unis.

Autant dire que les concurrents comme la holding 888 peuvent trembler surtout que PokerStars pourrait bien frapper un grand coup en relançant le North American Poker Tour.

Il n’empêche que ce come-back dans l’Etat du New Jersey n’est qu’un début puisque la room au célèbre pique rouge ne devrait pas se contenter longtemps d’un marché fermé comptant seulement 9 millions de joueurs potentiels.

PokerStars et Full Tilt Poker comptent d’ailleurs bien s’appuyer sur l’expérience vécue dans le Garden State pour rapidement obtenir une autorisation pour intégrer le marché californien. Mais cela pourrait prendre bien du temps… Bref, PokerStars est bien de retour aux Etats-Unis, qui rappelons-le, est le plus important marché du poker au monde.

3 commentaires

  1. C’est une bonne nouvelle pour les joueurs de poker car une grande organisation du monde du poker ne peut pas être absente et laisser ce grand vide, cela par la faute de son responsable de l’époque, accusé de plusieurs infractions qui ont vu la fermeture de ce grand acteur du poker mondial.

    Le milieu du poker étant très sensible à la fraude et aux malversations de toutes sortes, il a besoin de responsables exempts de tout reproche pour mener à bien cette activité qui voit circuler d’importantes sommes d’argent.

    Cette suspension de PokerStars a fait le bonheur de ses concurrents qui, avec ce retour annoncé d’un des grands du poker mondial, voient leur part de marché s’aménuiser.

    Espérons que les nouveaux responsables de PokerStars nouvelle version ne s’adonneront pas aux mêmes pratiques qui ont occasionnées sa fermeture.

  2. Le retour de PokerStars dans l’univers des jeux d’argent aux états-unis sera-t-il bien perçu par le public ? Rien n’est sûr.

    Car après avoir subi cette descente aux enfers suite à sa fermeture occasionnée par les malversations de son ex-patron, les clients de cet établissement n’ont certainement pas oublié cette affaire qui a jeté le discrédit sur ses dirigeants.

    Revenir sur le marché, c’est une bonne chose. Mais les milieux où l’argent circule comme dans les casinos, sont très sensibles aux affaires de ce genre.

    Les clients n’ont certainement pas oublié cette affaire qui a vu partir l’ex-patron de PokerStars.

    Ce qui ne facilitera pas la tâche du nouveau patron qui aura fort à faire pour ramener les clients. C’est un véritable défi qui se présente à la nouvelle équipe dirigeante.

    Espérons tout simplement que la clientèle revienne et que cet opérateur de poker retrouve le succès qu’il a connu dans le passé. A mon avis, il n’aura pas de mal compte tenu de la qualité indéniable de son logiciel de poker 🙂

  3. Etats-Unis, Grande-Bretagne, PokerStars est sur tous les fronts !

    Ce n’est plus le marché européen qu’il vise, mais le marché mondial, normal c’est le leader.

    Et comme les Etats-Unis sont les plus accrocs au poker, c’est tout à fait normal de faire son retour !

    C’est une stratégie commerciale qui devrait fortement être productive pour PokerStars ! Un défi certes, mais au vu de la renommée de celui-ci, je ne doute pas une seconde d’un grand succès !

    Et puis, David Baazov n’est pas inconnu et saura faire connaître son entreprise et la propulser en haut du tableau, si ce n’est pas déjà fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !