Accueil » Actualités » Partouche lance le Loto Cash Chrono au Sénégal

Partouche lance le Loto Cash Chrono au Sénégal

Partouche lance le Loto Cash Chrono au Sénégal

Après avoir mis fort longtemps à se restructurer, le Groupe Partouche a depuis le début de l’année 2016 repris sa stratégie de développement et, si le géant français des casinos entend bien conforter sa place en France, il aspire également à conquérir de nouveaux marchés.

Parmi les principaux qu’ils courtisent, il y a bien évidemment le marché africain et le lancement d’un nouveau jeu de Loto instantané au Sénégal n’est pas étranger à cette volonté de s’internationaliser.

Partouche et la Lonase alliés pour lancer Cash Chrono

Si le Groupe Partouche, remis à flots depuis 2015, est majoritairement connu pour ses casinos, il a récemment signé un partenariat avec la Loterie Nationale Sénégalaise (Lonase) pour la mise en place d’un nouveau Loto.

Un autre acteur français, l’entreprise Digital Virgo, fait également partie du projet en tant qu’expert de la monétisation des contenus et des audiences en ligne. Ces partenariats n’ont d’ailleurs pas tardé à porter leurs fruits puisque le Loto « Cash Chrono » a été lancé le 24 février dernier au Sénégal.

Le principe de cette loterie est simple, les joueurs choisissent 8 numéros compris entre 1 et 36 (ce qui change du Loto français au niveau des probabilités !), et les envoient par SMS au 24 500 en prenant soin de séparer les numéros par le symbole « # ».

Loterie instantanée oblige, ils savent en moins d’une minute s’ils ont gagné puisque tous les gains sont notifiés par SMS. Avec 480 tirages par jour et donc des tirages toutes les deux minutes, ce nouveau Loto, comme celui de la FDJ depuis Mars 2017, est promis au succès d’autant que celui qui parvient à trouver les 8 bons numéros empoche un petit pactole de plus de 15 200 €.

Plutôt pas mal lorsque l’on sait que le salaire mensuel moyen au Sénégal est d’environ 80 €. Afin de promouvoir Cash Chrono mais aussi afin de passionner les joueurs, une chaîne de télévision permet de suivre en direct l’ensemble des 480 tirages quotidiens et ce 24h/24.

Un jeu de Loto instantané qui laisse craindre d’importantes conséquences sociales

Pour la Lonase, l’arrivée de cette nouvelle loterie s’inscrit pleinement dans sa stratégie de tout mettre en œuvre afin de pouvoir lutter contre l’émergence des jeux d’argent en ligne qui sont de plus en plus nombreux à être proposés aux internautes sénégalais.

Toutefois, la Lonase est accusée par certains – Partouche et Digital Virgo également mais à titre indirect – de vouloir profiter des plus démunis puisqu’avec « Cash Chrono », l’addiction aux jeux d’argent sur le sol sénégalais pourrait bien s’accroître considérablement.

Eh oui, en proposant un gain qui devrait en inciter plus d’un à jouer, mais surtout une fréquence de tirages importante soutenue par une chaîne de télévision dédiée, le Loto Cash Chrono a tous les ingrédients pour rendre accros les joueurs.

Or, l’Etat sénégalais n’est pas forcément armé pour mettre en place une politique sociale visant à prévenir sur les dangers des jeux d’argent. Socialement parlant, le nouveau Loto instantané « Cash Chrono » pourrait donc faire des ravages…

Le Groupe Partouche à la conquête de l’Afrique

Loin de ces considérations semble-t-il, le Groupe Partouche voit lui, grâce au Loto Cash Chrono, une opportunité unique de se faire une place sur le marché des jeux d’argent en Afrique de l’Ouest, marché qui connait un véritable boom au cours des dernières années.

Le casinotier français espère que cette nouvelle loterie lui confèrera une avance indéniable pour s’attaquer au marché de la loterie du Mali et de la Côte d’Ivoire, deux pays clairement ciblés par le spécialiste des casinos français en raison de leur potentiel.

Concrètement, le Sénégal pourrait donc servir de hub à Partouche pour étendre le Loto Cash Chrono aux pays voisins afin de créer une grande loterie panafricaine. Voilà probablement la véritable ambition du casinotier français.

Seulement implanté en Tunisie sur le continent africain, Partouche a donc su se créer une brèche pour intégrer le marché africain des jeux d’argent. A lui maintenant de profiter de ce temps d’avance pour s’installer durablement en Afrique, histoire de faire oublier à tous les dernières années connues par l’entreprise sur le plan financier…

3 commentaires

  1. Est-ce une aubaine pour les sénégalais que de voir ce grand casinotier français venir lancer une loterie sur leur sol en collaboration avec la loterie nationale sénégalaise ?

    La réponse est mitigée dans la mesure où, on le sait, les africains dans leur majorité sont pauvres. Une loterie à plusieurs tirages journaliers, ne peut qu’être addictive.

    Il y aura certes des gagnants mais comme toujours, la proportion des perdants restera la plus élevée et ce sont les organisateurs qui resteront encore et toujours les seuls gagnants.

    L’on ne se préoccupe pas de l’intérêt du peuple. On veut gagner de l’argent et le peuple est toujours bien celui par qui cet argent peut être gagné.

    On met donc en place des systèmes qui d’une certaine façon, ne sont pas obligatoires mais organisés de sorte qu’on puisse y résister difficilement pour que les pauvres personnes viennent se dépouiller de leur propre gré…

    Sinon, une telle loterie n’est pas du tout faite pour le bien de ces populations africaines déjà trop pauvres qui verront là un moyen de se faire de l’argent, alors que c’est tout à fait le contraire.

    On ne fera qu’augmenter le taux d’addiction aux jeux d’argent dans ce pays, surtout que tous les moyens sont utilisés pour que cela arrive notamment une chaîne de télévision dédiée à cette loterie.

    Si les moyens de prévenir les populations à l’addiction suivaient cette organisation, ce serait quelque peu acceptable.

    • Je pense que ça peut être profitable ! Après tout, les probabilités de gagner sont beaucoup plus raisonnables qu’en France.

      Les gains nettement moins conséquents, mais avec 480 tirages, c’est plutôt pas mal ! Et pour un pays comme le Sénégal, 15 000 c’est énorme !

      Effectivement, des mesures de prévention face à l’addiction seraient plus qu’acceptables et profitables surtout dans un pays pauvre.

      Pour ma part, je pense que le Partouche Loto Cash Chrono au Sénégal peut donner un peu d’espoir, et dans des temps incertains, ça ne fait pas de mal.

      Après, au vu du seuil de pauvreté, je ne pense pas que les Sénégalais soient autant joueurs que nous, les français…

  2. Décidément, le groupe Partouche ne manque pas d’imagination quand il s’agit d’élargir son marché des jeux de casino sur le territoire sénégalais.

    En offrant la possibilité à la population sénégalaise de tenter leur chance sur ce nouveau concept de Loto Cash Chrono, je trouve que le groupe Partouche n’a pas peur de prendre de risques sachant que mettre en place ce nouveau jeu de loto instantané au Sénégal, un pays où la population est moyennement joueuse aux jeux d’argent, peut s’avérer être plutôt une perte sèche pour les affaires du groupe Partouche.

    Alors est-ce une idée farfelue de ce casinotier de lancer ce nouveau jeu instantané Loto Cash Chrono ? Nous le serons prochainement, donc à voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !