Accueil » Actualités » EuroVegas Madrid : hôtels et casinos prévus par Cordish

EuroVegas Madrid : hôtels et casinos prévus par Cordish

EuroVegas Madrid : hôtels et casinos prévus par Cordish

Trois ans après que le projet EuroVegas porté par Las Vegas Sands et Sheldon Adelson ait été abandonné à Madrid, voilà que c’est un autre groupe américain qui espère créer un complexe de loisirs, dont des casinos, à quelques kilomètres de la capitale espagnole.

Cordish, le milliardaire, a d’ailleurs d’ores et déjà acheté 134 hectares de terrain pour mener à bien son projet d’hôtels casinos et de complexe de loisirs.

EuroVegas Madrid : hôtels et casinos prévus par Cordish.

Hôtels Casinos en Espagne : après Sheldon Aldelson, voici Cordish qui réamorce l’EuroVegas

Un peu plus de trois ans après l’avortement du projet EuroVegas qui prévoyait la création d’un vaste complexe accueillant des casinos et des hôtels dans la banlieue madrilène, voilà qu’un autre projet quasi-similaire vient de voir le jour.

En effet, exit Las Vegas Sands et son millardaire Sheldon Adelson et place au Groupe Cordish, un géant américain de l’immobilier qui porte des projets de grande envergure aux quatre coins de la planète.

Par la voix de son service de presse, le Groupe Cordish a annoncé vouloir investir plus de 2 milliards d’euros (voire même jusqu’à 3 milliards) pour créer un complexe dédié aux loisirs et aux casinos dans la région de Madrid.

Autant dire donc que le projet EuroVegas semble renaître de ses cendres. Ce nouvel EuroVegas a d’ailleurs déjà commencé à se concrétiser puisque Cordish a acheté 134 hectares de terrain à Torres de la Alameda, localité située à une trentaine de kilomètres de Madrid, afin d’implanter son futur complexe.

Ces derniers jours, le groupe américain aurait même entamé des discussions avec la région de Madrid pour la convaincre de devenir partenaire de son projet en investissant elle-aussi la somme de 2 milliards d’euros. Au cours de ces négociations, le Groupe Cordish aurait tout mis en œuvre pour prendre ses distances par rapport à EuroVegas martelant que son projet était « très différent de ceux qui ont été proposés auparavant ».

Eh oui, s’il y a bien une zone de jeux – cette dernière ne représentant que 10% de la surface allouée au projet – ce complexe pourrait sortir de terre sans subventions publiques et sans qu’aucune modification législative n’intervienne. Voilà donc les vraies différences avec EuroVegas version 2012.

Pour le reste effectivement, il y a bien des similitudes avec EuroVegas puisque le complexe se composerait d’hôtels, de restaurants, de centres de conférences et d’espaces entièrement dédiés aux jeux d’argent et de hasard. Bref, tout pour concurrencer un projet similaire près de Port Aventura, nommé le BCN World qui lui, est déjà en chantier.

Le groupe américain voit toutefois les choses en grand puisque les chiffres évoqués laissent songeur : plus de 100.000 mètres carrés de boutiques et zones de loisirs, 275.000 mètres carrés dédiés aux centres de conventions, 45.000 mètres carrés de bureaux et quatre hôtels de 4 et 5 étoiles pour une offre de 2.700 chambres.

Selon le géant de l’immobilier, toutes les parties ne peuvent qu’être gagnantes puisque ce sont tout de même de 56 000 à 65 000 emplois qui pourraient être créés.

Et, à la vue de la situation économique de l’Espagne, ces nouveaux emplois ne seraient pas de trop. Un argument déjà évoqué quand il fut question d’EuroVegas avec Sheldon Adelson… Aussi, du côté du Groupe Cordish, impossible d’imaginer que les demandes d’autorisation formulées auprès des autorités locales n’aboutissent pas à des réponses favorables.

D’ailleurs, le spécialiste de l’immobilier réfléchit déjà à investir un milliard d’euros supplémentaires pour peaufiner le projet et accroître un peu plus encore la qualité de l’offre proposée à la clientèle.

Pourtant, rien ne semble gagner d’avance puisque les autorités madrilènes restent très méfiantes, probablement échaudées par l’expérience EuroVegas. Le groupe Las Vegas Sands, dirigé par le truculent milliardaire Sheldon Adelson, avait fait miroiter la création de plus de 260 000 emplois dans la région mais ses exigences, incompatibles avec les législations européennes et espagnoles, avaient mis à mal le projet.

S’en étaient suivies d’importantes polémiques, les opposants à EuroVegas craignant que ce complexe ne devienne une zone de non-droit où la mafia de la prostitution et les spécialistes du blanchiment d’argent pourraient opérer en toute quiétude.

Au final, EuroVegas avait donc été abandonné sans qu’aucune partie ne semble finalement éprouver de regrets. En 3 ans, les choses ont toutefois évolué puisqu’en Catalogne, le projet Barcelona World a été approuvé et c’est tout près du port de Tarragone et du parc Port Aventura que ce complexe verra le jour en 2017.

Peut-être donc l’heure est-elle aussi venue pour Madrid de dire oui à cet EuroVegas qui ne veut justement pas reproduire les dérives de Las Vegas, notamment sur le plan écologique.

5 commentaires

  1. Qu’un complexe géant sorte de terre, qu’il ne soit pas financé par des subventions, qu’il procure une vaste zone de jeux et de loisirs, c’est très louable.

    Si en plus, il peut fournir les 56 000 à 65 000 emplois promis dans un pays fortement touché par le chômage, c’est encore mieux.

    Maintenant, on a vu que les villes qui ne misaient que sur un seul type d’activité risquaient de sombrer à tout moment. En plus, l’Espagne est toujours en proie à des sécheresses saisonnières si bien qu’approvisionner un tel mastodonte pourrait être assez néfaste pour l’environnement.

    Il serait peut-être temps d’arrêter de voir tout en “trop” grand et de développer des activités ludiques à taille humaine, peu gloutonnes en énergie, respectueuses de l’environnement etc.

    Aussi, il serait bon que les promoteurs en tout genre arrêtent de profiter des pays en difficulté pour négocier avantages et passe-droit contre promesses d’emploi…

  2. Ce géant complexe de jeux ne serait que le bienvenu dans le monde des casinos avec tout ce qui l’entoure comme création d’emplois et activités diverses.

    C’est en tout cas un centre d’attraction qui viendra donner un nouveau souffle à l’économie locale, voire nationale.

    Il est vrai que ces centres d’attractions quand ils sont créés, attirent les prédateurs de tous genres. Mais, on ne saurait faire les omelettes sans casser les oeufs…

    Si ce complexe voyait effectivement le jour, avec le monde qu’il drainera, les autorités espagnoles seront emmenées à y déployer les moyens de sécurité à la hauteur de ce gigantesque complexe.

    Le promoteur a vu la chose telle qu’il l’a présentée. Certains diront que c’est trop grand, mais c’est cela son rêve et nul ne peut le lui enlever.

    Ce qu’il faut craindre, c’est qu’il ne connaisse pas l’échec du projet similaire qui n’a pas abouti à cause des exigences du promoteur qui ne cadraient pas avec les lois espagnoles.

  3. Quelle bonne nouvelle venue d’un pays où les joueurs français peuvent s’y rendre sans avoir à y dépenser beaucoup d’argent !

    Et puis je pense que l’Espagne avait besoin d’un projet comme celui de l’EuroVegas de Madrid, vu le taux de chômage élevé que connaît ce pays.

    L’Espagne est un pays très touristique et je pense que ce nouveau complexe apportera certainement beaucoup plus de touristes.

    De plus, ce nouveau complexe sera implanté à côté du grand parc d’attraction Aventura qui accueille déjà à lui seul, des millions de touristes dans l’année, alors il va falloir s’attendre au double d’ici deux ans à mon avis.

    Je ne manquerai pas d’aller découvrir la splendeur de ce nouveau complexe vu l’ampleur du projet EuroVegas.

    Il faut dire que rien ne sera laissé au hasard avec tous ces parcs, centres commerciaux et hôtels qui entoureront ce complexe. L’économie du pays risque de remonter de plein fouet !

  4. Je pense qu’il faut dire un grand “OUI” à ce projet !

    Première raison, toute simple, la création de plus de 50 000 emplois ! Ça ne se refuse pas !

    Au delà de ça, l’impact économique pour la ville ! Un tel complexe attire à coup sûr des visiteurs ! Des touristes ! Et ça ne peut qu’être bénéfique !

    Certes, Port Aventura a déjà mis en chantier son futur complexe, mais je ne pense pas que cela nuira à ce “nouveau EuroVegas”.

    Pour moi, c’est une excellente nouvelle et une très bonne idée !

  5. EuroVegas à Madrid est en quelque sorte la volonté pour le groupe Cordish, le géant de l’immobilier américain de créer un las Vegas en Europe et plus précisément en Espagne.

    Je pense que c’est un projet qui peut permettre à l’Espagne de relancer son activité économique et offrir de nombreux emplois à cette population espagnole qui serait ravie de pouvoir travailler dans ce milieu des casinos et des hôtels.

    Sachant que le coût d’un tel projet est estimé à plus de 2 milliards d’euros et que la création de 56 000 postes est possible, c’est vraiment excellent pour la ville de Madrid !

    Cependant, c’est un risque financier assez important pour le groupe Cordish et qui pourrait avoir des conséquences désastreuses si le succès attendu d’un tel complexe gigantesque de casinos et hôtels n’était pas au rendez-vous…

    Alors un EuroVegas à Madrid, je suis plutôt d’accord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation (sous 1h à 24 heures). Patience donc !